Architecte : Atelier Daprey Degeorgres Architectures


Etudes : 6 mois  |  Chantier : 8 mois


Surface : 200 m²


Coût des travaux : environ 1500€/m²

 

Après avoir investi dans une maison, le client s’est tourné vers un architecte afin de la rénover. Celle-ci est bien située, bien entretenue et bénéficie d’un jardin. Néanmoins, les pièces sont un peu contraintes et la décoration n’est pas au goût des nouveaux propriétaires, qui souhaitent également l’agrandir. En effet, ils s’y projettent pour de très longues années, c’est un investissement financier mais pas seulement, c’est aussi le projet d’une vie. D’abord mis en concurrence avec d’autres agences d’architectures pour la phase d’esquisse, les clients se tournent vers l’agence ADDA suite à leur proposition répondant parfaitement à leurs attentes et séduits en outre par leur qualité de travail. C’est ainsi que le projet « Plus » a vu le jour.

« Il s’agissait d’amener plus d’espace, plus de lumière, plus de réflexion ​ . »​
ADDA (Atelier Daprey Degeorges Architectures)

Contexte

Les enjeux de ce projet étaient multiples : décloisonner les pièces tout en séparant les espaces parents – enfants et pièces de vie, apporter de la lumière à tous les niveaux, penser la fluidité des circulations et enfin répondre aux souhaits des clients en terme de matériaux et d’esthétisme. Suite aux échanges avec les clients et aux diverses visites de sites, des évidences se précisent pour les architectes : l’accès à la maison est à repenser, l’extension doit se dissocier de l’existant par ses matériaux et dans le but d’apporter de la lumière au sous-sol les architectes pensent un système de cour anglaise. La cour anglaise permettrait également de donner un espace extérieur au « sous-sol » et un accès direct au jardin.

Trouver des architectes et des artisans qualifiés

Réalisation des travaux

Rez-de-chaussée et extension

Chaque espace a été entièrement repensé dans un souci de cohérence global. La pièce de vie au rez de chaussée est agrandie par l’extension. Une grande baie vitrée s’ouvre sur le jardin et une lumière zénithale vient conforter ce sentiment d’ouverture. L’extension est travaillée avec un bardage bois en façade afin de dissocier le nouveau volume de l’ancien.

Un travail fin a été réalisé sur les accès ; un revêtement extérieur a été utilisé au niveau du sas couvert. Pourtant l’entrée ne donne pas de sentiment de cloisonnement, le regard est directement projeté vers les espaces de vie grâce à la grande baie vitrée en face de la porte.

Espaces séquences épurées  

À l’intérieur de la maison, les accès sont travaillés comme des séquences. Cela permet de créer différents espaces en fonction de leur utilité, tout en ne cloisonnant pas l’espace.

La réalisation d’un escalier en métal à ¼ tournant et décloisonné participe aussi à l’apport de lumière recherché tout en optimisant l’espace et facilitant la circulation. Le choix de ce dernier répond également à un parti pris esthétique.

Les couleurs noires que l’on retrouve sur les châssis des fenêtres et verrières ainsi que sur l’escalier créent un contraste avec les murs blancs. Le sol en bois est donc mis en valeur et l’on obtient de jolis espaces épurés.

Les aménagements sur-mesure dans certaines pièces permettent également de conserver ces grands espaces sans les encombrer d’autres meubles. Ainsi, l’ensemble des pièces de la maison sont en cohérence.

L’agence a rapidement été confrontée à certaines difficultés sur des aspects structurels et techniques. En effet, lors de ce projet, les quatre niveaux auront été simultanément en phase gros oeuvre puis en aménagement et les ouvertures en façades ont représenté un challenge.

Transformée, la maison est devenue un lieu de vie idéal pour la famille. Objectif réussi pour ADDA !

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !

Plus d'articles