Un projet de travaux, quelle que soit son échelle et son budget, doit poser la question de solliciter un architecte ou non. Construire une maison, aménager des combles ou rénover un appartement n’imposent pas toujours d’avoir recours à un architecte selon la loi (notre article sur les démarches administratives détaille les différents types de cas), mais bien souvent ses services évitent de commettre l’irréparable et accélèrent le processus, en plus de réaliser un projet plus optimal et plus esthétique. Mais alors à combien s’élèvent réellement les honoraires d’un architecte : du petit croquis au suivi de chantier ?

appartement blanc éclairé par néons colorés

Rénovation complète d’un appartement, fonctionnel grâce aux aménagements sur-mesure dessinés par l’architecte

Photos : Nicolas Dorval Bory Architecte

Les idées reçues sur les honoraires d’un architecte

La marge de l’architecte

Non, la marge d’un architecte n’est pas opaque !

Elle est pensée et calculée en fonction du montant de travaux : plus il y a de travaux, plus il y a de travail, plus l’architecte sera rémunéré. Dans le cadre d’une mission complète, ce taux est compris entre 10 et 15% du montant Hors Taxes des travaux, en fonction de la complexité du projet, de la durée du chantier, du niveau de détails, du type de marché de travaux…

Ce taux est bien sur fixé à l’avance, contractuellement.

NB : le budget « architecte » d’un projet est souvent inférieur à celui de la TVA !

Le pourcentage du montant des travaux

Non, l’architecte n’a pas d’intérêt à augmenter le montant des travaux !

Son but est avant tout de concevoir un projet qui satisfasse son client, respecte son budget et ses aspirations. Bien souvent, un client a des intentions de projet plus onéreuses que ses capacités d’investissement et donc l’architecte devra lui demander de renoncer à certaines choses et/ou d’augmenter son enveloppe financière.

La rentabilité de l’activité d’architecte ne se fait pas sur un projet mais sur une renommée, une réputation, qui se construit, à long terme. Chaque architecte sait pertinemment que la réussite de sa carrière repose sur des recommandations de bouche à oreille, il n’a donc pas l’intention d’arnaquer son client, ce serait contre-productif !

La qualité du projet est son premier objectif puisqu’elle témoigne de ses compétences et alimente ses références.

Maison avec menuiseries extérieures et volets en bois

Détails de volets en bois dessinés par l’architecte, créant des espaces intérieurs/extérieurs, couverts ou non

Photos : Calmm Architecture

Architecte, une activité lucrative ?

Non, un architecte ne fera pas fortune en construisant votre maison !

La maison individuelle, par exemple, est un secteur peu rentable pour un architecte avec un mauvais ratio entre le temps passé et la rémunération, particulièrement en France. En 2011, le revenu médian d’un architecte s’élevait à 28 600 euro.

Il ne faut pas oublier que, des honoraires versés par le client, l’architecte devra déduire ses charges, ses cotisations, notamment à l’ordre des architectes, et aussi des frais d’assurance importants.

Les honoraires de l’architecte ne représentent pas toujours une dépense supplémentaire

Une réflexion au service du respect du budget

La rentabilité d’un projet n’est possible que si celui-ci fait l’objet d’une réflexion générale. De fait, l’architecte est la personne la mieux placée pour concevoir le projet sous la contrainte budgétaire. Il va aborder le terrain, les espaces existants sous un angle différent en fonction du budget alloué aux travaux, et proposer un aménagement, des matériaux et des prestations en toute cohérence avec ce montant. 

Economiser en anticipant

Dans la majorité des cas, les postes qui font l’objet de dépenses exponentielles concernent des travaux nécessaires qui n’ont pas été anticipés. Si l’architecte peut omettre certaines choses, notamment dans les projets de rénovation qui réservent toujours des surprises en cours de chantier, il est la garantie d’un projet cadré dont tous les postes de dépenses ont été chiffrés en amont. L’entrepreneur n’a donc pas l’opportunité d’appliquer de grosses plus values en cours de chantier.

Il pense le projet d’une façon globale et il sera toujours plus facile pour lui de le modifier afin de rentrer dans le budget imparti, contrairement à un client, non professionnel, qui se fera prendre de court en plein milieu de la rénovation de son appartement.

Cuisine en bois sur mesure

Cuisine sur-mesure avec ilot permettant de prendre ses repas

Photos : Régis Botta

La négociation des devis

Au-delà de sa méconnaissance des tarifs pratiqués et données techniques dont certains entrepreneurs peuvent exploiter, un client ne profitera pas non plus d’une remise tarifaire s’il contracte un marché directement avec une entreprise de travaux. En effet, les architectes ont l’habitude de travailler avec un réseau d’entreprises par lesquelles ils font régulièrement réaliser leurs projets. En plus de garantir son sérieux, ils profitent non pas de « réductions » mais d’un chiffrage du projet au prix juste, qui garantit le déroulé du chantier dans de saines conditions pour chacun des intervenants. 

BAM met au service des architectes un outil de consultation des entreprises de son réseau afin que leurs clients bénéficient des prix les plus justes.

 

Trouver des architectes et des artisans qualifiés

 

Ainsi, les honoraires d’un architecte, loin d’être une dépense superflue qui ne financerait qu’un aspect plus esthétique du projet, peuvent s’avérer être une source d’économie. 

Enfin, il faut également rappeler qu’il n’y a qu’en France que le recours à l’architecte n’est obligatoire que dans certains cas alors que dans tous les autres pays européens, il est imposé dans toutes opérations… et ce n’est sûrement pas pour rien…

garde corps en bois sur mesure en tasseaux

Ensemble de 2 garde-corps sur-mesure réalisés avec des tasseaux en bois

Photos de couv : Florian Jovet

Exemples de propositions d’honoraires d’architecte

Le cas d’une rénovation de 40 m2 pour 40 000 euro HT

Il est possible de mandater un architecte pour différents types de missions possibles. On distingue généralement 2 grandes phases : la partie conception et la partie suivi de chantier. Voici un exemple de rémunération dans le cas d’une mission complète, c’est-à-dire qui réunit les 2 :

  • 1er rendez vous – 80€ / heure
  • Phase de conception : 60€ / m2 soit 2400€
  • Suivi du chantier : 8% du montant des travaux (base estimative initiale de 40 000€ HT) soit 3200€
  • Soit un total de 5440€

Les paiements s’étalent généralement de la façon suivante :

  • Acompte de 30% de la phase de conception soit 720€
  • Rendu de l’esquisse : 30% de la phase de conception soit 720€
  • Rendu du dossier pour le chiffrage des entreprises : solde de la phase de conception soit 960€
  • Acompte pour le démarrage du chantier : 30% des honoraires de suivi soit 960€
  • Facturation progressive au cours du chantier
  • A noter : le solde des honoraires variera en fonction du montant des travaux final réel et non pas en fonction de la base estimative initiale. En effet, si le montant des travaux augmente, le temps de chantier également, et la masse de travail de l’architecte aussi. 

Le cas d’une maison de 160 m2 avec permis de construire pour 320000€ HT

Dans le cas d’une mission complète avec dépôt de permis de construire, l’architecte facture généralement la totalité selon un taux fixé entre 10 et 15% du montant des travaux estimatif Hors Taxes. Prenons l’exemple où celui-ci est fixé à 12% soit au total 38 400€, les paiements s’étalent de cette façon :

  • 1er rendez vous – 80€ / heure
  • Acompte de 10% soit 3840€
  • 20% à la remise de la faisabilité et l’esquisse du projet soit 7680€
  • 20% au dépôt du permis de construire soit 7680€
  • 20% à la remise du dossier pour le chiffrage des entreprises soit 7680€
  • Facturation progressive au cours du chantier des 30% restants
  • A noter que le solde des honoraires variera en fonction du montant de travaux final réel et non pas en fonction de la base estimative initiale. En effet, si le montant des travaux augmente, le temps de chantier également, et la masse de travail de l’architecte aussi. 

Un permis de construire seul pour un projet de cette ampleur sera tarifé environ 10 000€ .

 

Alors, partant pour un projet épaulé par un architecte ?

 

Photos de couv : Atelier Boteko

Plus d'articles