Il y a quelques semaines BAM annonçait le grand gagnant du concours d’architecture pour la rénovation et l’extension du Domaine de BeaucastelStudio Mumbai remporte le concours d’Architecture du Domaine de Beaucastel

Quel était l’objet du concours et quels ont été les projets proposés par les agences d’architecture les plus influentes du moment ?

Le concours d’architecture pour le Domaine de Beaucastel

La famille Perrin, propriétaire du Domaine de Beaucastel, a fait appel à BAM afin d’organiser le concours qui allait leur permettre de réaliser le projet le plus innovant et le plus respectueux de leur patrimoine, à Courthézon au coeur de l’appellation Châteauneuf-du-Pape.

En Mars dernier, 300 architectes inscrits chez BAM ont donc participé à l’une des compétitions d’architecture les plus prestigieuses de l’année 2018.

10 équipes ont ensuite été amenées à présenter leur projet. Parmi elles, 5 ont été conviées à un second tour, notamment celle de l’architecte londonien mondialement connu John Pawson associée à l’agence Fradin-Weck installée à Aix-en-Provence. BAM dévoile en détails leur proposition.

Pour en savoir plus sur le programme et les enjeux du concours, consultez la page : concours.bam.archi/beaucastel.

photo de maquette

La réponse au concours de John Pawson + Fradin-Weck

L’analyse du Domaine de Beaucastel par l’équipe franco-britannique

Le château d’origine, construit au 17ème siècle, est le résultat d’une série d’extensions, de nature composites. La nécessite d’agrandissement du domaine est donc l’occasion de redonner une cohérence générale aux bâtiments et de valoriser la relation intime qu’entretiennent les Perrin avec la terre.

perspective sur le bassin et le château existant

Le parti-pris architectural du projet

L’amélioration de l’expérience visiteurs est un des enjeux cruciaux du projet. Le projet Pawson + Fradin Weck propose donc un accès par le sud, après avoir traversé la « mer de vignes », au milieu de laquelle émerge le château existant.

Les nouveaux bâtiments, semi-enterrés, viennent cadrer des vues sur la campagne environnante et proposent une nouvelle hiérarchie des édifices. Ces constructions viennent résoudre une des problématiques majeures du site : son exposition au mistral. En effet, si le vent venu du Nord est tributaire de la qualité exceptionnelle du vin de Beaucastel, il n’en demeure pas moins un inconvénient majeur pour les exploitants dont il fallait s’abriter.

Enfin, ce mail végétal et ce mur d’enceinte atténuent également la pollution visuelle et sonore générée par l’autoroute à proximité.

axonométrie générale du projet

Un mur périphérique vient redéfinir l’enceinte bâtie, doublé d’une végétalisation haute créant un brise-vent multicouche ainsi qu’une série de cours intimes murées, chacune avec son atmosphère et ses usages propres :

  • une cour de service, technique avec aires de livraison
  • des parkings
  • un espace extérieur privé
  • un jardin et son bassin pour les réceptions
  • un cloître ombragé, espace intermédiaire après l’entrée et avant l’immersion dans les caves

A l’intérieur, une faille vient créer l’espace de transition entre l’existant et le bâtiment neuf, et mettre en scène une lumière zénithale.

perspective faille lumineuse

Le second geste architectural fort s’exprime dans les caves, par un escalier permettant de circuler au coeur d’un puits de lumière. Enfin, les nouvelles caves sont organisées autour d’une grande coeur centrale, souterraine, éclairée par un unique oculus transperçant la dalle supérieure. La luminosité varie au cours de la journée, avec le sentiment constant de se trouver dans la terre, d’où provient le vin.

La puissance du projet ne réside donc pas dans une démonstration ostentatoire mais bien dans un minimalisme rigoureux, ne laissant place qu’à une architecture d’émotions. La noblesse des matériaux comme la Pierre du Gard ou le chêne s’en trouve valorisée.

perspective des caves avec l'oculus

Présentations des agences d’architecture londonienne et aixoise

John Pawson

Londonien installé à Nothing Hill, John est un architecte discret, non sans humour – british of course. Les années passées au Japon imprègnent irrémédiablement son écriture minimaliste légendaire. Ses réalisations ne sont pas dénuées de chaleur et de fonctionnalité pour autant : son travail est bien loin des murs blancs aseptisés, au contraire il valorise la matière, la lumière, pratiquer les espaces qu’il a dessiné c’est éprouver des sensations fortes, insoupçonnables. Son talent se résume dans le luxe du minimum, toute en humilité.

Il a livré dernièrement un hôtel de luxe à Tel Aviv installé dans un ancien couvent, Jaffa Hôtel, et la boutique Jil Sander de Tokyo.


Photo : John Pawson

Fradin-Weck associés

Olivier Brouwez et Ignacio Tillard, jeunes architectes, ont repris les rennes de cette agence il y a quelques mois. Membres de l’équipe depuis 10 ans, ils continuent de collaborer avec les mêmes architectes et dessinateurs, avec la rigueur qui a fait la réputation de l’agence. Pourtant, ils ont l’intention d’étendre leur zone d’intervention au-delà du grand sud, et cette première collaboration avec John Pawson inaugure un nouveau tournant pour la plus grosse agence d’Aix-en-Provence.

La commande de l’agence se diversifie de plus en plus avec la réalisation de maisons individuelles mais si la commande publique reste très majoritaire. Dans les projets en cours on peut citer la réhabilitation et l’extension de l’hôpital militaire Laveran et l’école centrale de Marseille. D’un point de vue architectural, Olivier et Ignacio entendent bien conserver une écriture à la géométrie simple et fonctionnelle.


Perspective : Fradin Weck

Les quatre autres finalistes du concours d’architecture

Si Studio Mumbai est lauréat du concours, la qualité des propositions des autres équipes n’a pas facilité le choix du jury, composé exclusivement des membres de la Famille Perrin.

Parmi les finalistes on retrouve des agences d’envergure internationale comme Shigeru Ban + Jean de Gastines mais aussi de jeunes agences montantes : Menos é Mais + Combas, Marchi Architectes.

Pour découvrir leurs projets :

photo maquette projet studio mumbai beaucastel

BAM organise des concours d’architecture

Pour un particulier, une collectivité ou encore un promoteur, choisir son architecte par le biais d’un concours d’architecture est un gage de qualité, stimule la création architecturale, et offre au commanditaire du projet de pouvoir choisir leur projet parmi un panel de propositions.

Pour ces raisons, BAM propose d’organiser des concours d’architecture pour tout type de projet, de la maison individuelle au chai viticole en passant par le logement collectif. Pour connaître les concours BAM du moment et l’accompagnement proposé, RDV sur la page concours.bam.archi.

 

Je souhaite organiser un concours d'architecture