Chaque trimestre BAM met à l’honneur dans la revue architectures CREE les architectes inscrits sur la plateforme. Le second projet visible dans le numéro 385 ce mois-ci : L’extension « Entre deux patios » par l’agence Overcode.

« C’est en enlevant de la masse et donc de la surface existante que le projet a pu être réalisé alors que les clients étaient venus nous voir pour ajouter des mètre carrés. »

 

Je suis architecte et je souhaite aussi être publié !

L’extension « Entre deux patios » par l’agence Overcode dans architectures CREE

Architecte : OVERCODE architecture urbanisme

Surface créée : 88 m² (extension)

Lieu : Saint Ouen (93), France

Photographe : David Foessel

Commande directe par particuliers

Réalisation : entreprise LISANDRE

C’est dans un quartier très dense de la commune de Saint Ouen qu’émerge cette maison aux aspects fortement industriels. A l’origine la parcelle du projet était construite au maximum de sa capacité, sur 3 niveaux, dont un en souplex avec une buanderie et une grande chambre d’ami. Le rez-de-chaussée accueillait les pièces de vie, et à l’étage on trouvait 2 chambres, une salle de bain et un wc. Des travaux de rénovation avaient déjà été réalisés mais la maison manquait toujours réellement de lumière. Lorsque les maitres d’ ouvrages ont trouvé l’agence Overcode, les objectifs étaient clairs : augmenter la surface et de favoriser un éclairage naturel. L’ancien atelier a, dans cet optique, été réhabilité et abrite les nouveaux éléments de programme. Salle d’activités, bureau, chambre, studio… s’organisent autour d’un second et nouveau patio, qui permet de gagner en luminosité et de dégager certaines vues. Dans un souci d’économie de moyens, les espaces existants ont été conservés en l’état. Notamment le séjour, toutefois agrandi, et profitant désormais d’un ensoleillement généreux grâce à une double ouverture sur les espaces extérieurs. L’articulation du projet autour de ces 2 patios a répondu aux besoins de surface et de lumière mais a aussi insufflé un caractère intimiste.

vue sur patio extension overcode

patio extension overcode

Comment définissez-vous le parti pris qui a présidé à votre projet ?
Le parti pris est issu de l’écoute des clients sur leur besoin (plus de lumière, plus de confort et plus d’espace pour des activités variées) et de l’existant. Nous avons très vite proposé aux clients, qui souhaitaient démolir totalement la partie atelier devant la maison pour reconstruire une extension, de tirer parti de l’existant pour minimiser le budget et répondre à un maximum de leurs besoins.
Puis, c’est en travaillant avec la partie de l’atelier et plus précisément l’élément structurel de la charpente que nous avons pu avancer sur une stratégie qui permet grâce à une soustraction d’apporter la lumière et de gérer le programme. C’est en enlevant de la masse et donc de la surface existante que le projet a pu être réalisé alors que les clients étaient venus nous voir pour ajouter des mètre carrés. La maison se vit entre 2 patios avec une entrée en partie centrale, la vie de la famille du côté existant avec extension et la partie d’activités diverses du côté de l’atelier réaménagé.
Finalement, la maison s’organise autour des patios qui deviennent une extension des espaces de vie à la fois visuellement et physiquement lorsque le temps le permet.
Quelles difficultés spécifiques avez-vous eu à surmonter et comment y avez-vous répondu ?
La phase conception avec les clients s’est très bien déroulée. Tout d’abords, ils ont tout de suite adhéré à la démarche et stratégie architecturale. L’idée de l’entre 2 patios a été validée en tout début de projet et a été le fil conducteur du projet. Puis, nous avons eu beaucoup d’échanges sur la façon d’organiser le programme qui a changé et évolué en cours d’études. Finalement, leur enthousiasme et leur implication a su faire face à un chantier en site occupé (avec enfants) qui est toujours dur à vivre même si l’entreprise a su prendre soin du chantier.
En phase étude, nous avons pris soin de nous associer avec un ingénieur spécialiste du bois TRADICAD qui a su comprendre le projet et le rendre viable avec des interventions maitrisés sur une charpente existante. C’est un travail délicat, que TRADICAD a su prendre en compte de façon à ce que l’entreprise puisse intervenir de manière simple et efficace pendant le chantier.

pièce de vie projet overcode a saint ouen

patio et structure métal extension par overcode

Que change pour vous le fait d’avoir comme maître d’ouvrage un particulier plutôt qu’une institution ou une entreprise ?
Avoir un client particulier ou une institution est radicalement différent. Quand nous travaillons avec le particulier, c’est dans la très grande majorité des cas un projet de vie à plus ou moins long terme. Il a donc un affect très fort de notre client pour le projet.
Il faut donc qu’il y ait une confiance réciproque du début à la fin. Il y a toujours des hauts et des bas en chemin, des moments clés de tension (obtention de permis, appel d’offres aux entreprises, chantier) et la relation architecte/client en subit les conséquences mais tant que la confiance est là et le but du projet partagé, nous aboutissons toujours à un résultat dont nous sommes tous satisfait.
Vous avez beaucoup construit de logements dans la périphérie de Paris. Y a-t-il selon vous un habitat de la banlieue ?
Nous pensons que d’une certaine façon, oui. La banlieue est un milieu plutôt dense, surtout dans la proche couronne, composé d’habitats très variés. Cela génère un certain mode de vie qui s’accompagne le plus généralement par une envie de plus d’ « espace » malgré la densité du tissu bâti, peu importe si nous parlons d’un appartement ou d’une maison. Nos interventions doivent donc jouer avec cette contradiction dense/spacieux qui se retrouve finalement être un fil conducteur sur ce type de projet.
C’est aussi un habitat de l’ « existant », le tissu étant dense, le plus souvent, nous sommes face à des projets avec un existant, le plus souvent en mauvais état et désuet, qu’il faut conserver, transformer, modifier pour le rendre compatible avec le mode de vie actuel. Cela donne des espaces de vie particuliers qui s’adapte à son contexte.
En région parisienne, les espaces extérieurs sont un luxe, comment leur présence donne-t-elle corps au projet ?
Dans le projet d’entre 2 patios, comme décrit ci-dessus, la création des patios est partie d’un besoin (plus de lumière) pour devenir la stratégie architecturale même. Ces espaces extérieurs sont donc l’essence du projet et ont été conçus comme de véritables extensions des espaces de vie.
Ainsi, l’entrée, le salon et la salle d’activités profitent de vues multiples sur les patios : même quand on est à l’intérieur, on a l’impression d’être à l’extérieur. Le jeu d’ouvertures avec de grandes baies vitrées et la niche dans la salle d’activité est venu brouiller les limites entre intérieur et extérieur. Cela donne vie aux patios qui ont été conçus en les différenciant : le patio d’entrée est plus minéral et celui d’intérieur plus chaleureux avec une terrasse bois.
Un travail sur la végétalisation avec le paysagiste Jean-François Taffin a fini de donner vie aux patios. Le but était d’avoir des murs habillés par du végétal grâce aux plantes grimpantes sur un treillis et au rideau de bambou en contraste avec un seul élément fort : l’arbre au milieu du patio centrale.
plan extension overcode saint ouen

coupe extension overcode

 

Moi aussi je veux de l'architecture de qualité !