Nous sommes fiers de vous annoncer que cette année, le Grand Prix d’Architecture de l’Académie des Beaux Arts 2016 a été remporté par Boris Lefèvre, co-fondateur de bam ! Son projet ¿ Cerro de Pasco ? se concentre sur une ville dévorée de l’intérieur par une mine qui consomme une grande partie des ressources en eau. Il propose un bâtiment comprenant des bains publics pour permettre aux cerreños de se laver. Retour sur un projet qui pourrait changer la vie de milliers d’habitants !

Cerro de Pasco est une petite ville minière de 80 000 habitants de la Cordillère des Andes au Pérou. Depuis 1950, une mine s’étend et engloutit peu à peu le paysage urbain. A Cerro de Pasco, la plupart des habitants vivent dans des conditions précaires. La mine consomme plus de 80% de l’eau disponible. La plupart des habitants n’ont donc ni eau potable, ni eau chaude. Dans le centre, plusieurs établissements privés proposent des douches tièdes aux cerrenos.

Grand Prix d'Architecture 2016

Boris Lefèvre a donc décidé d’élaborer un projet offrant gratuitement une solution pour se laver aux habitants de la ville. Le « lac pour boire », ancien lac où les habitants puisaient leur eau avant qu’il ne soit pollué, est épuré et utilisé par le projet.

Cerro de Pasco - Grand Prix d'Architecture Academie des beaux arts

L’architecture du projet utilise les formes et matériaux auxquels les habitants sont déjà habitués : cylindre, rappelant l’industrie, la trame pour l’urbanisation et le rectangle central, typique des places publiques. Le matériau utilisé est le béton. Boris Lefèvre détourne ces formes et matériaux de ce qu’ils inspirent à première vue aux habitants et leur propose d’améliorer leur vie de tous les jours. L’objectif du projet est donc accompli: donner la parole aux habitants de cette ville qui jusque là ne l’ont jamais eu.

via GIPHY

Chez bam nous sommes heureux de partager cette grande nouvelle avec vous. Ce projet comme bam s’inscrivent dans une démarche commune: améliorer le quotidien de tous grâce à une architecture au service de ses usagers.